Prochaines manifestations
Calendrier des manifestations
<<  Octobre 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
        1
  2  3  4  5  6  7  8
  9101112131415
161718192021
2324252627
31     
Visiteurs
Compteur de visitesCompteur de visitesCompteur de visitesCompteur de visitesCompteur de visitesCompteur de visitesCompteur de visites
Accueil La communauté Les communes Kindwiller

Infos pratiques

Mairie de KINDWILLER
41, rue Principale
Tél. : 03.88.07.70.67
E-Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Heures d'ouverture :
mardi : de 17h30 à 19h30
Maire : M. Gérard VOLTZ
Maires-Adjoints : Mme Marie-Rose KERN, MM. Gaston RIEFFEL et Rémy FREISS-VOCK
Secrétaire : Mme Rachel FORLER

 

Informations sur la commune :

Nombre d'habitants : 560
Arrondissement : HAGUENAU
Canton : NIEDERBRONN-LES-BAINS
Altitude : 210 m
Superficie
: 597 ha


Les municipalités successives ont œuvré pour faire de Kindwiller un village accueillant et coquet où il fait bon vivre.
Des efforts importants ont ainsi été réalisés pour construire la salle polyvalente, réaménager l'ensemble des voiries, aménager le stade avec vestiaires et clubhouse à la hardt et la réalisation d'un terrain multi-activités à proximité immédiate du village et de l'école.

Le village de Kindwiller présente une structure allongée avec une annexe de la Hardt située à l'Est à proximité immédiate de Pfaffenhoffen. Le village, a été durement éprouvé pendant la seconde guerre mondiale et détruit presque entièrement.

L'église Saint-Laurent.a été reconstruite par l'architecte Fernand Guri après destruction en 1945 . L'avant projet est daté de 1956 ; l'église fut consacrée en 1965 ; de l'ancien édifice terminé en 1879, on a conservé le chœur néogothique et le baptistère. Son clocher spécifique se dresse tel un phare au-dessus de la vallée du Rothbach et de la Moder.

A l'annexe de la hardt le « moulin de la Hardtmuhle » est implanté sur le Rothbach , ce moulin figure sur la carte de Cassini, vers 1760. Les bâtiments dans leur état actuel sont du 19e siècle.
Trois gîtes ruraux de standing ont été aménagés dans le moulin par les propriétaires actuels et peuvent accueillir les touristes tout au long de l'année dans un cadre champêtre et reposant.

Moulin de la Hardt

Historique


C'est sous l'appellation de Kindwilre que le village est mentionné pour la première fois en 1263 pour prendre la dénomination Kintwilre en 1317 et Küntwilre en 1368 . Le village fait à l'origine partie des possessions impériales groupant une cinquantaine de villages situés entre la Moder et la Zorn Aux XIIème et XV ème siècles, une famille portant le nom du village est mentionnée. Placé initialement sous la juridiction du bailli de Haguenau le village entre sous tutelle française à partir de 1648.
La "Heerstrasse" actuellement dénommé rue du château d'eau est un très vieil itinéraire gallo-romain qui passait par la commune.

La guerre des paysans en 1525 : c'est la situation matérielle (poids excessif des impôts, l'abus de pouvoir des Seigneurs, ...) qui a poussé les paysans à la révolte.
L'insurrection paysanne alsacienne, éclate le lundi de Pâques, le 19 avril 1525. Le rassemblement le plus proche est celui de Neubourg, le couvent est occupé par 200 hommes armés d'outils agricoles. Le 21 avril, un groupe de paysans se forme à Kindwiller et Bitschhoffen.

En 1561, la paroisse de Kindwiller revient à la religion catholique après avoir adopté la réforme de 1545.

En novembre 1793, pendant la guerre contre les Autrichiens, Prussiens et émigrés français, des combats se déroulent à Kindwiller

En 1796, les églises de toutes confessions sont fermées, il est interdit de sonner les cloches pour un excercice de culte, à Kindwiller l'adjoint de la commune fait quand-même sonner les cloches.

Les mines exploitées par De Dietrich et affectées à la forge de Mouterhouse sont, entre autres, celles des terres de Kindwiller

Au début du 19ème siècle, la paroisse filiale catholique de Kindwiller à comme paroisse succursale celle d'Uhrwiller. En 1820, Kindwiller redevient une propre paroisse.


Les durs combats de Kindwiller en 1945

Une patrouille américaine de quatre volontaires s'infiltre dans les lignes allemandes par Kindwiller, elle restera pendant 24 heures pour observer les positions allemandes, puis ce fut la libération :
Le 13 mars 1945, vers 10 h, les Américains libéraient définitivement Kindwiller.
Une première fois libérée le 30 novembre 1944, la commune fut réinvestie par l'armée allemande vers la mi-janvier 1945, suite au déclenchement de l'opération Nordwind.
Les soldats américains du poste avancé furent capturés. Ce retour des Allemands provoqua la fuite d'une grande partie de la population qui se réfugia à Kirrwiller, Hochfelden, Saverne, Sarrebourg, mais aussi en Haute-Saône, à Gay.
L'armée américaine a installé la défense dans l'annexe de la Hardt, à environ 500 mètres du village. Ils envoyèrent régulièrement des tirs d'artillerie sur la commune qui fut aussi soumise à deux bombardements par l'aviation.
Les Allemands avaient installé des mitrailleuses ainsi que des pièces d'artilleries et avaient ceinturé le village par des rangées de mines.
Le clocher de l'église est touché et s'effondre le 2 février 1945. Tout au long de ce mois de février, les tirs ont continué. Dans la nuit du 2 au 3 mars, les habitants qui étaient restés furent évacués par l'armée allemande.

27 victimes

Ce n'est que le 13 mars que des éléments du 3e bataillon USID ont repris le village. Un tir de barrage d'artillerie qui a duré cinq heures a précédé l'attaque menée par le capitaine Beauregard qui fut blessé pendant cette opération. Leur progression a été retardée par les champs de mines. Ils ont réussi à réduire les dernières poches de résistance en capturant neuf soldat ennemis.
C'est finalement vers 10 h que le village fut libéré par le détachement sous les ordres du sergent Parks; Kindwiller a payé un lourd tribut à ces combats. Onze civils ont été tués pendant cette période et le village fut détruit à près de 95 %. La commune déplore la perte de 27 habitants, victimes du conflit mondial.
Vers le 18 mars, les premiers habitants sont revenus dans le village sinistré et méconnaissable.
Le nettoyage, le relogement dans des baraquements et par la suite la reconstruction pouvaient démarrer. Le 20 juin 1965, l'église St-Laurent, a dû être reconstruite, le clocher a été detruit.


kindwiller_clocher_1kindwiller_eglise_1

Le clocher détruit lors de la seconde guerre mondiale et le clocher actuel reconstruit

 

 

 

 

 

 

 

Gérard Voltz - Maire de Kindwiller

Maire : Gérard Voltz

Armoiries

Armoirie Kindwiller


Les armoiries de Kindwiller

Parti dextre d'or de la moitié d'un aigle à deux têtes de sable de senestre de gueules chargé du gril du supplice d'argent.

La partie de gauche représente le blason de l'empire germanique (ancienne appartenance à l'Allemagne ou à Haguenau ? ).

La partie de droite rappelle le protecteur Saint-Laurent représenté par le gril du supplice, il fait aussi référence au supplice de Saint-Laurent, mort brulé sur le gril d'une échelle métallique, également mentionné dans les armoiries de La Walck. Saint-Laurent est le patron de l'église locale.

Demi-Aigle : qui figure dans presque toutes les armoiries frisonnes, est la moitié (presque sans exception la moitié dextre) d'une aigle dont le corps serait coupé en sens vertical, tandis que la tête et le col sont restés libres, ce qui fait qu'elle serait plutôt la moitié d'une aigle éployée.
Cependant on est convenu de la considérer comme la moitié d'une aigle simple.